Culture

#Mali « Le théâtre était là avant les partis politiques » Habib Dembélé

Theatre Mali

Après la saison des récoltes, les villageois se réunissaient pour assister à des représentations. Ces représentations théâtrales s’appellent le koteba, qui veut dire le grand escargot. Cette image symbolisait la sagesse. Le koteba, ce théâtre traditionnel était la représentation de la société. A l’occasion de la journée mondiale du théâtre, retour sur ce moyen d’expression avec le regard du comédien malien Habib Dembélé.

Au commencement était le théâtre, et la démocratie fut

Le théâtre était le premier espace d’expression sous le régime dictatorial de Moussa Traoré. Le comédien Habib Dembélé fustige cette manque de reconnaissance à l’endroit du rôle qu’a joué le théâtre dans l’avènement de la démocratie au Mali.

« Merci à tous d’occulter que « Wari », la pièce écrite et mise en scène par Ousmane Sow, après avoir échappé à la vigilance de la censure d’Etat, a été jouée par les comédiens du Kotéba national en 1988, devant les plus hauts dignitaires du régime de l’époque. Ceux du Kotéba savaient qu’en jouant une pièce qui dénonçait ce régime, ils encouraient des risques majeurs, mais ils étaient des patriotes qui ne voulaient plus se taire. Ils savaient que le Théâtre avait sa partition à jouer pour le bonheur du Mali ». Habib Dembélé

Le théâtre engagé fait de la résistance face à l’humour

Au Mali, le théâtre engagé perd du terrain au profit de son aspect humoristique. Mais des compagnies comme Blonba, de Alioune Ifra N’diaye ont récupéré certains jeunes humoristes pour leur inculquer les valeurs du théâtre utile. Des valeurs transmises aussi par Habib Dembélé à travers les journées théâtrales Guimba national qu’il organise tous les ans. Habib Dembélé en est convaincu,

« si le théâtre ne prend pas en compte les inquiétudes des populations, il ne sert a rien de faire du théâtre. Les gens réduisent le théâtre a sa seule dimension d’humour. L’humour est une petite branche du grand arbre qu’est le théâtre. L’être humain a toujours le besoin de rire mais il ne faudrait pas que ce théâtre engagé meurt. »

La culture ajoute son grain de sahel
Abonnez-vous pour plus rien manquer!

  • 92
  •  
  •  
  •  
  •  
Georges Attino
Georges Attino
Journaliste, photographe et blogueur, je partage avec vous sur ce blog l’autre version du Sahel. Le Sahel plein de vie, de joie et de bonne humeur. Enroulez votre chèche, prenez une bouteille d’eau et allons à la (re) découverte de cet oasis de culture.
Laisser un commentaire

La culture ajoute son grain de sahel
Abonnez-vous pour plus rien manquer!