Vodoun, l’art de communiquer avec le surnaturel



Chargement

Vodoun, l’art de communiquer avec le surnaturel

10 janvier 2018

Le vodoun fascine, intrigue, inquiète… Qu’en-est-il réellement?

Vaudou, vodoun ou vodoo, quelque soit l’appellation que vous connaissez, c’est un mot qui invoque bien de mystères. Célébrée chaque 10 Janvier au Bénin,

le vodoun est une pratique religieuse qui puise ses origines dans le royaume du Dahomey (actuel Bénin).

Aujourd’hui la pratique est largement répandue dans le monde avec des communautés plus ou moins importantes aux quatre coins du monde. Il existe aujourd’hui de nombreuses cérémonies publiques, marchés, expositions et musées autour du vodoun. Mais il faut l’avouer, la pratique conserve tout son mystère…

Sur les traces du vodoun

 

Difficile de remonter avec exactitude aux origines du vodoun. Mais une chose est sure, il relève de la mixité de diverses traditions. Ainsi, on retrouve des divinités de différentes ethnies d’Afrique de l’Ouest.

Un temple vodoun
représentation d'une divinité

D’une façon générale, on pourrait définir le vodoun comme l’ensemble des pratiques qui permettent de communiquer avec un monde surnaturel, invisible un monde où l’on retrouve des dieux puissants qui peuvent donner des « coups de pouce » quand on fait appel à eux. Ce qui suppose également qu’ils peuvent faire preuve de bienveillance … ou pas.

 

 

 

La traite  négrière a permis d’exporter le vodoun en dehors de l’Afrique et la pratique reste encore très présente dans les caraïbes notamment en Haïti.

Les rites, traditions et langages qui régissent le culte du vodoun se transmettent désormais de génération en génération

Et certains secrets sont toujours bien gardés même si la fête du vodoun permet de vulgariser quelques uns.

La fête nationale du vodoun

Le 10 janvier est la date choisie par le peuple béninois pour célébrer chaque année, tous ces dieux que l’on consulte  pour avoir plus de chance en amour, au travail, au quotidien et pour des requêtes plus singulières. Les manifestations attirent de nombreux visiteurs du monde entier. Sur toute l’étendue du territoire, chaque confrérie  organise des cérémonies selon ses rites.

En musique, en danses et en cérémonies traditionnelles, on célèbre le vodoun au Bénin comme nul part ailleurs.

 

De Sakpata à Legba en passant par Zangbeto, Heviosso ou encore Dangbe, chaque dieu a droit aux honneurs. A Ouidah en particulier, de nombreuses manifestations sont organisées. Et elles démarrent par une grande cérémonie à la porte du non retour sur la plage de Ouidah. Les autres villes du pays notamment Cotonou, Savalou, Grand-Popo ou encore Abomey ne sont pas en reste. Certaines manifestations durent  plusieurs jours après le 10 janvier.

Le vodoun de par son coté mystérieux est la source de nombreux préjugés et idées reçues. Difficile de démêler le vrai du faux. Nous avons sélectionné quelques unes des idées qu’inspire généralement le vodoun sans que cela ne soit nécessairement vérifiée.

Top 5 des idées reçues sur le vodoun
Malgré leur nom, les poupées vodoun n'ont rien à voir avec le culte vodoun

 

  • Le vodoun n’est pas une religion

Si l’on s’en tient à la définition de la religion comme  « un système de pratiques et de croyances en usage dans un groupe ou une communauté », le vodoun est bel et bien une religion. Elle fait partie des religions traditionnelles africaines et à ce titre ses adeptes ne doivent pas être jugés sur la base de leurs croyances.

  • Le vodoun sert à lancer des sorts maléfiques…

Mais surtout à guérir. Au cinéma et dans la littérature, il est souvent question de prêtres et prêtresses vodoun qui profèrent des malédictions. Mais il est pertinent de remarquer que dans la réalité, on fait appel au monde surnaturel pour venir à bout de maux complexes, parfois quand on s’imagine que le génie humain a épuisé ses ressources.

  • Les sacrifices d’animaux sont indispensables dans un culte vodoun

Les sacrifices d’animaux font partie des rituels vodoun mais pas de façon aussi importante que l’on se l’imagine. Cela a pour but de donner de la force à l’esprit invoqué. Mais aussi étrange que cela puisse paraître, les danses, les chants et la musique sont des aspects beaucoup plus fondamentaux.

  • Les fameuses poupées vodoun

Malgré leur nom, les poupées vodoun n’ont rien à voir avec le culte vodoun. Selon un autre rite traditionnel africain, elles sont utilisées pour ensorceler à distance une personne. Autrement dit, l’amalgame est vite fait.

  • Le vodoun et l’Eglise catholique

Le vodoun a pendant longtemps été diabolisée à cause de ses rites mystérieux et sa pratique était passible de mort à l’époque de l’esclavage. Dans les années 40, des sanctuaires vodoun étaient brûlés en Haiti par les catholiques. Mais en 1950, le Vatican a finalement fait la paix avec le vodoun. Dans des pays tels que Haiti, la pratique est protégée par la constitution. Alors peut-on désormais être adepte du vodoun et chrétien catholique? Rien n’est moins évident.

 

Laisser un commentaire

La culture ajoute son grain de sahel
Abonnez-vous pour plus rien manquer!