Culture

La photographie, un moment solennel devenu banal

selfie-georges-ayouba

Inutile de vous donner un cours sur l’histoire lointaine de la photographie. Commençons par le photographe du coin, près de chez vous, au bord du goudron. Fini les albums photos classiques. La place de choix des photos se trouve sur les réseaux sociaux. Longtemps réservées aux proches, les photos aujourd’hui sont pour la plupart  postées sur internet exposées au monde entier.

La photo était réservée aux occasions inoubliables

Le cliché d’aujourd’hui n’a rien de commun avec celui d’il y a 60 ans. Les photos d’antan étaient en noir et blanc, et il fallait attendre des jours pour qu’elles soient développées. La photo était prise dans des studios photos avec des appareils manuels à pellicule, très souvent devant un décor fleuri.
Les photographes se déplaçaient pour certaines cérémonies spéciales. Il fallait pour cela prendre rendez-vous. Les femmes photographes se comptaient au bout du doigt.
Les photos se préparaient avec soin.  Une photo n’était pas à la portée de tous. Avant, il fallait se préparer avant de se mettre devant l’objectif du photographe. Elles étaient réservées aux occasions inoubliables qui méritaient d’êtres immortalisés. Il fallait porter son fond de valise, se maquiller, se coiffer, bref, se faire beau pour l’occasion.
Nos parents se paraient de leurs plus beaux boubous et bijoux pour immortaliser un moment important. Les spécialistes nous diront « dessiner avec la lumière ».

Avant, il fallait se préparer avant de se mettre devant l’objectif du photographe

La révolution numérique et l’explosion de la photo

La photographie n’est pas restée en marge de l’évolution numérique qui bouleversa les styles de vie. Du noir au blanc, aux couleurs ; des appareils photo numériques jusqu’à la prolifération des téléphones portables, la photo a suivi l’évolution au point d’en perdre sa solennité. Il n’est plus nécessaire d’apprendre les secrets de la « tof » dans un studio, auprès d’un professionnel. Tout s’apprend sur le tas. Parce que nous savons tous faire de la photo maintenant ou du moins nous le pensions. Une chose est sûre, tout le monde peut en prendre partout et à n’importe quel moment.

Le selfie  ou auto-photographie

Nous sommes les enfants de l’ère selfie ©Ayouba Sow

Pourquoi n’avons-nous pas les mêmes approches de la photo que nos parents et grands-parents ? La réponse est simple! Nous sommes les enfants de l’ère selfie, contrairement à nos parents qui attendaient trois jours pour se regarder sur la photo. Le selfie n’a pas besoin d’être développé dans un labo photo. Il n’est d’ailleurs pas capturé pour cela. Sa place se trouve sur les réseaux sociaux.

En attendant votre fête (mariage ou baptême) faites un tour chez le photographe pour lui dire courage !

  • 49
  •  
  •  
  •  
  •  
Ayouba Sow
Ayouba Sow
Ayouba Sow, jeune journaliste et blogueur malien. Né à Mopti au centre du Mali, où j'ai passé une grande partie de mon enfance dans une culture arc-en-ciel influencée par les différentes ethnies du terroir. Je suis journaliste depuis 2015 et prépare actuellement un master en journalisme international numérique. Mes sujets favoris sont la politique, le cinéma, la littérature, les créations artistiques, la culture et le voyage. J'aime écrire pour faire partager mon savoir et mon expérience de la vie. Je vous invite à en apprendre davantage à travers mes articles …
Laisser un commentaire