Culture

L’actualité culturelle du sahel en 2017 sur Hamadar

Chang Hong Men Pierrot, Madagascar de tous les jours© Pierrot Men

Avec Hamadar, nous partageons diverses informations ayant trait à la culture au Sahel. Cela va de la musique au cinéma en passant par les faits de société, le tourisme, la littérature, les événements et bien d’autres.

L’année 2017 a été riche en actualité musicale avec notamment un nouveau titre pour le prince de la kora qui nous as offert “Allo Allo” un subtil mélange de kora, de guitare et de paroles d’amour. Au Tchad, nous avons fait la connaissance de l’étoile montante du rap Criss John et de son album “Never run away”. Nous avons célébré avec M’bouillé Koité son prix découverte Rfi.

M'Bouillé Koité
M’Bouillé Koité

Les stars internationales Youssou N’Dour et Toumani Diabaté ont fait chavirer nos cœurs sur « Mbeugel is All », « l’amour est tout ». La diva Malienne Oumou Sangaré et de nombreux autres artistes ont sublimé la nuit du Mali, un événement qui a tenu toutes ses promesses. Le duo Debademba nous a séduit avec Sanikoya. Quant aux frères Takeifa, nous avons eu le bonheur de les retrouver sur Gass Giss après cinq années d’absence. Les Songhoy blues fidèles à eux-mêmes nous ont offert un nouvel album “Résistance” qui connait un succès grandissant. Cette année, nous avons dû malheureusement dire adieu à un grand nom de la musique ivoirienne Don Mike, connu pour son tube planétaire Prudencia. Nous nous sommes également souvenus de la talentueuse Fantani Touré à l’occasion du troisième anniversaire de son décès. L’année a été marquée par différents concerts et spectacles musicaux d’exception. Et vous aussi, vous pouvez désormais chanter le sahel avec nous à travers Sahel Lyrics.

Dans la rubrique Cinéma, nous avons eu l’occasion de vous parler de O Ka (« notre maison » en Soninké) le chef-d’oeuvre du réalisateur malien Souleymane Cissé. Vous avez eu l’occasion, nous l’espérons de découvrir « It must make peace », le délicieux voyage dans les profondeurs de la musique traditionnelle malienne. Nous avons également parlé d’un film sorti en 2015 qui traite d’un sujet malheureusement encore d’actualité, celui des enfants soldats. Vous l’avez compris, il s’agit de “L’oeil du cyclone” de l’excellent réalisateur Burkinabè Sékou Traoré.

it must make peace
« It must make peace », un voyage dans les profondeurs de la musique traditionnelle malienne ©AmsatouDiallo

Vous pouvez également lire sur Hamadar, le portrait de quelques uns des artistes qui ont fait ou qui font encore chacun à leur manière briller la culture du sahel. Nous avons par exemple l’illustre photographe malien Seydou Keita, la tchadienne Anaïs Mali, l’auteure sénégalaise Ken Bugul, l’artiste Toma Sidibé et bien évidemment le dromadaire star, Suhail.

suhail-dromadaire-sahel-festval
Suhail, le dromadaire star

Dans la rubrique littérature, nous avons dû faire nos adieux à un excellent auteur malien, Yambo Ouologuem qui s’est fait connaitre avec son emblématique “Le devoir de violence”. Nous avons fait connaissance avec de grands noms de la littérature mauritanienne. Et avec ses mots, le blogueur Boukary konaté ne ménageait aucun effort pour révéler au reste du monde le patrimoine culturel du Mali. Il nous aura malheureusement quitté cette année.

Quelques romans de Ken Bugul. © Aminata Thior

Sur une note plus gaie, nous avons assisté à divers événements dont le sahel festival, la célébration du Maouloud à Tombouctou, le festival des arts et du cirque à Bobo Dioulasso ou encore le N’Djam s’Enflamme en Slam au Tchad. Nous avons apprécié « Kènè koura » un spectacle de danse pour sensibiliser sur la condition féminine au Mali mené par la chorégraphe Fatoumata Bagayoko. Les photographes Moussa Kalapo et King Massassy nous ont charmé au cours de magnifiques expositions et les grands noms de la musique du sahel Tinariwen, Kader Tarhanin, Tamikrest et Keltoum ont donné un concert de charité mémorable.

expoition photo eau fil du Niger
exposition photo eau fil du Niger

Cette 11e édition de la biennale de la photographie africaine enjambe 2017 et 2018 et pour l’occasion, nous vous proposons divers articles sur le thème de la photographie.

Notre objectif est de vous faire voyager et pour cela, nous vous avons emmené à la découverte des lacs Ounianga, au Tchad. A l’occasion de la journée internationale de l’architecture nous vous avons parcouru ensemble quelques chefs d’oeuvre architecturaux du sahel.

Les lacs Ounianga, les perles du désert

Nous vous avons fait découvrir le domicile fixe du nomade puis les héros du sahel, ces attachants personnages de jeux vidéo qui puisent leurs force du soleil. Nous espérons que vous avez apprécié autant que nous le voyage gustatif autour des chenilles avec notre recette spéciale chitoumouburger! Pourquoi ne pas épater vos convives avec à l’occasion des fêtes de fin d’années?
Vous avez été nombreux à lire, commenter et partager nos articles et nous vous en remercions. Ne manquez pas de toujours nous faire part de vos questions, suggestions, et apports sur les sujets que nous partageons avec vous.
Hamadar vous réserve de bien belles surprises pour l’année prochaine.

  • 17
  •  
  •  
  •  
  •  
Laisser un commentaire