CultureEvènement

Le Festival International des Nomades, une oasis pour les cultures du Sahara

festival international des nomades

Du 22 au 24 mars 2018, la 15 ème édition du Festival International des Nomades pose ses tentes à nouveau dans la dernière oasis avant le Sahara marocain, M’hamid El Ghizlane. Depuis 14 ans, le Festival des Nomades apporte une touche de fraîcheur aux cultures du Sahara grâce  à  sa diversité culturelle et son ouverture au monde. Pendant trois jours, cette célébration sera consacrée aux cultures nomades à travers la musique, les débats, les sports traditionnels, la gastronomie et l’artisanat qui font vivre toute la région.

Selon Noureddine Bougrab, directeur du festival,

« cette manifestation est un événement fédérateur qui met en valeur le patrimoine civilisationnel sahraoui et fait rayonner la culture nomade. Parallèlement il appuie l’économie locale en contribuant à l’attractivité de M’hamid El Ghizlane et la région Drâa-Tafilalet et en incitant les spectateurs de toutes origines à visiter les lieux. »

Le directeur insiste sur l’implication des jeunes pour le bon déroulement d’un événement qui a accueilli 20 000 personnes et 300 intervenants en 2017. « Nous en attendons encore plus cette année » déclare-t-il, s’appuyant sur une programmation riche et variée.

Un festival de découvertes musicales

Convivial et accessible à tous, comme chaque année depuis 2004, le Festival International des Nomades programme une quinzaine de concerts en plein air. De quoi faire vibrer M’hamid El Ghizlane. Nous aurons ainsi le plaisir de partager durant ces trois jours des moments intenses grâce à des artistes de renommée internationale éblouissants par leur talent comme le célèbre groupe touareg Tamikrest, l’étoile montante algérienne Kader Tarhanin, le bluesman nigérien Alhousseini Anivolla, EtnoRom groupe gipsy de Hongrie, le légendaire gnawa Majid Bekkas, Batoul Al Marouani l’ambassadrice de la chanson hassanie et bien d’autres artistes de talent. Enfin, le Projet “Échos du Sahara” achèvera au Festival des Nomades son voyage musical entre Budapest et le Sahara Marocain.

La programmation musicale est élaborée afin d’offrir un équilibre entre les artistes de renommée internationale et les jeunes talents qui auront cette année une scène dédiée. L’objectif est de toucher un public varié, créer des liens et renforcer la dimension fraternelle de l’évènement.

Si les scènes du Festival International des Nomades sont consacrées à la magie des sons croisés, les espaces, eux s’ouvrent à l’exposition de produits locaux et d’artisanat. Ces derniers sont spécialement conçus pour le festival ou pour les activités traditionnelles des nomades sahariens. Se succéderont ensuite les joueurs de hockey sur sable connus, un sport localement sous le nom mok’hach, les compétiteurs de la course de dromadaires appelée ellaz. Il est également prévu un concours de préparation du pain de sable, la mella ainsi qu’une démonstration d’installation de tentes nomades.

Une autre tradition, celle de la palabre, sera mise en valeur lors des exposés et débats, dans le Forum des Nomades. Les thèmes seront centrés sur le patrimoine et l’histoire du sud marocain. Cet ancien carrefour culturel fut une étape cruciale du commerce transsaharien. Mais comment réfléchir à des solutions pour l’avenir du nomadisme dans un Sahara qui a vu sa population de nomades se réduire de 70% cette dernière décennie ? Des spécialistes nationaux et internationaux livreront leurs visions. Alors rendez-vous à  M’hamid El Ghizlane le 22 mars prochain!

  • 8
  •  
  •  
  •  
  •  
Georges Attino
Georges Attino
Journaliste, photographe et blogueur, je partage avec vous sur ce blog l’autre version du Sahel. Le Sahel plein de vie, de joie et de bonne humeur. Enroulez votre chèche, prenez une bouteille d’eau et allons à la (re) découverte de cet oasis de culture.
Laisser un commentaire