Cinéma

Cinéma

Cannes, un coup de pouce pour le Tchadien Achille Ronaïmou

C’est le clap de fin du festival de Cannes, le grand rendez-vous annuel des acteurs du cinéma. Cannes, c’est le septième art dans toute sa splendeur. Très peu représenté, le cinéma africain se démarque tout de même avec des projets d’exception. Au nombre d’eux, Dia, l’excellent long métrage du réalisateur tchadien Achille Ronaïmou Adoumbaye.

Cinéma

Cannes: « Il faut que l’on fasse de bons films, pas des films télé ou des films commerciaux »

Quatre jeunes réalisateurs et producteurs africains présentent leurs projets au festival du cinéma de Cannes. Cette initiative de la fabrique du cinéma offre l’opportunité à de jeunes réalisateurs accompagnés de leurs producteurs de présenter et défendre leurs projets devant des financiers éventuels et acteurs du cinéma. Entretien avec Ousmane Samassekou, jeune réalisateur malien et présent à Cannes en tant que producteur du film documentaire « les graines de la violence » de la nigérienne Aïcha Macky.

Cinéma

#Mali « Saraka minè », le court métrage qui cartonne sur YouTube

« Saraka minè », en bambara, c’est l’exaucement d’un vœu. Au regard du franc succès du film, le vœu a été exaucé. « Saraka minè », explose les compteurs sur YouTube et a été visionné près de 4 millions de fois! Une réalisation pilotée par la photographe Dicko Traoré avec l’appui d’un groupe d’amis maliens. Le film fun, sans dialogue était au départ une façon de s’amuser, se rappelle encore la réalisatrice Dicko Traoré.

Cinéma

Pod et Marichou, les secrets du succès d’une série Sénégalaise

Pod et Marichou est une série qui retrace une histoire d’amour entre deux jeunes Sénégalais. Cependant leur union ne sera pas facile à cause de leurs passés respectifs. Pod ayant vécu 6 ans avec une fille qui l’aimait et qui a tout fait pour lui et de l’autre côté Marichou, mannequin international. Mais le sentiment qui les unit est très fort. Un amour qui les verra s’unir par les liens sacrés du mariage. Ils vivront heureux et semblent inséparables jusqu’au jour où l’ex de Pod décide de revenir. Cette série à l’eau de rose est diffusée pour la première fois sur YouTube le 10 mai 2016. Réalisée par Khalifa Ba, la série connaît un immense succès au Sénégal et fait fureur dès ses débuts. Il suffit de constater le nombre de vues qui ne cesse d’augmenter. Le plus grand record est celui d’un million de vues en moins de 4 jours. Elle semble être suivie aux quatre coins du monde. Pourquoi la série connaît-elle un si grand succès ?

CinémaHommage

5 films qui retracent la brillante carrière cinématographique de Idrissa Ouedraogo

Le réalisateur Burkinabè Idrissa Ouedraogo est décédé ce dimanche 18 février 2018 à l’âge de 64 ans à Ouagadougou. Figure emblématique du cinéma africain, le réalisateur burkinabè laisse une œuvre d’une quarantaine de films et de nombreuses distinctions aux plus grands festivals. De ses différentes réalisations, nous avons choisi de vous en présenter 5 qui retracent assez bien la brillante carrière qu’il a menée.

Cinéma

#Cinéma: « L’œil du cyclone », l’épineuse question des enfants soldats

L’œil du cyclone est une fiction qui traite d’un problème toujours d’actualité en Afrique. Complicité d’assassinat, détention d’armes de guerre, et meurtre au premier degré sur 65 personnes, telles sont les charges retenues contre Hitler Mussolini, un enfant soldat. Bienvenue dans L’œil du cyclone, la fiction du réalisateur Burkinabè Sékou Traoré. A travers ce premier long-métrage, le cinéaste dépeint les réalités d’une Afrique terrifiée par les guerres menées par des enfants soldats.

Cinéma

#Cinéma: « It must make peace » unir les peuples par la musique

C’est un film que vous devez voir à tout prix. « It must make peace », c’est un voyage dans les profondeurs de la musique traditionnelle malienne. De belles images, de la bonne musique qui vous emmènent au coeur des artistes passionnés et ancrés dans la tradition. Les artistes Afel Bocoum, Toumani Diabaté, Mylmo, Inna Baba  et bien d’autres témoignent et chantent la nécessite de la musique dans un Mali qui sombre. Une culture ancestrale qui joue un rôle important pour rapprocher les peuples, tout en cherchant l’unité et la paix. Paul R. Chandler a réalisé ce documentaire de 2016.  Il est diffusé en avant-première à Bamako pendant le festival « A la croisée des chemins » ce mardi 21 novembre 2017 à 19h à l’institut français de Bamako.